Écriture et préliminaires : les 5 étapes pour une bonne séance d’écriture

C’est à dire des séances où tu oublies qui tu es, tu es ton texte, tes doigts sur ton clavier, tu disparais !

Je trouve un peu facile de se réfugier dans le concept “écriture-loisir” (je n’ai rien contre la facilité si c’est suffisant) pour éviter d’assumer ce truc d’être écrivain !

Est-ce que les artistes des autres disciplines ont cette petite lâcheté aussi ?

1 – Décider d’assumer d’être écrivaine

On peut dire que le processus consiste à passer de “écrire des conneries vite fait” (à l’encre invisible, dans une autre langue, en braille et sous un faux nom) à “écrire car c’est chouette et je suis douée à ça”. Ça présente au moins l’avantage de se voir évoluer : le jour où tu l’annonces à une amie…

Ce jour où tu ne lèves pas les yeux aux ciel devant quelqu’un qui ose s’exprimer sans gêne sur son travail d’auteur(e), où tu ne rougis
pas quand on t’en parle
.

On change alors de positionnement. On affirme à l’extérieur et face à soi-même de quel côté du bouquin on a envie de se situer pour cette fois-ci ! Ça valait un peu le coup de se planquer, juste pour le plaisir de se voir déployer des ailes !


2 – Se mettre à écrire et c’est tout !

Voilà où tu en es : tu as déjà une intrigue bien ficelée, des personnages crédibles ou intéressants. Des idées de scènes déjà précises comme de vieux fantasmes récurrents, mais tu as du mal à trouver le temps de te poser pour rédiger. Sais-tu ce qui te freine ? La peur de (te) décevoir ? La flemme ? Une série en cours sur Netflix ?

Peu importe, en vérité. La seule chose, si simple soit-elle, à se répéter à chaque fois, c’est juste : “si je n’écris pas, ça ne s’écrira pas tout seul” ! Une évidence ? oui bien-sûr !
Mais qu’est ce que tu fais là à scroller au lieu de bosser ?


3 – Les règles de l’écriture

Bon en fait ce n’est pas mal si on arrive à y mettre fin, de laisser son cerveau imaginer ce qu’il veut faire. L’écriture, c’est des règles de grammaire, de la construction de récit et un tas de règles comme ça. Mais c’est avant tout une question d’inspiration et de lâcher-prise ! Si les mots ne viennent pas comme tu veux, ou que tu n’arrives pas à te concentrer, diffères.

“Nul ne sert de courir, il faut partir à point” clasha un jour une tortue qui avait tout compris.

Si tu pars courir, te livrer à une activité qui laisse tes neurones s’ébrouer librement, ils auront eu le temps de reconsidérer ta requête sous un nouvel angle. Fais le test : note tes idées sous la contrainte, et après un vrai moment de détente : “et la lumière fut”.
C’est un état très particulier, la préconcentration, ce mélange d’impatience et d’agacement que tu peux faire durer si ça te chatouille bien !


4- Ne pas chercher la perfection.

Pas seulement parce que “fuck off” mais aussi parce que déjà, c’est subjectif. Chaque lecteur sera touché selon sa propre sensibilité. Ma perfection en ce moment en terme de lecture n’est pas la même que celle de mon voisin, ni de moi-même il y a trois jours. On change et c’est tant mieux !

En plus, si tu veux écrire bien, écris beaucoup. Comme un dessinateur acharné qui travaille ses esquisses, ses techniques de perspective, les expressions de ses persos… Tu feras des trucs moches, et alors ?

Tu peux relire la théorie des 10 000 heures sur l’assiduité et la ténacité tu verras bien. “Et le charme, le style, la personnalité, ça compte aussi” comme dirait l’autre gars avec sa péninsule.


5 – Un peu tous les jours, c’est dans tes cordes non ?

Si tu veux pas écrire, dis-le franchement. Sinon trouve-toi 10 petites minutes. Ta clope après le dîner, dans ton bain, dans le bus, aux toilettes… Chaque jour, écris minimum 5 phrases. C’est rien ça. Mais sur une année : 5 phrases fois 365 : je ne sais pas compter mais t’es pas loin d’avoir pondu un
bouquin ! Alors imagine, tu te challenges à une page par jour ?


À vos marques, prêts ? On réfléchit pas, on fonce !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s